Conditions d’adoption Chats

UN ANIMAL N’EST NI UN OBJET, NI UNE LUBIE, NI UN CADEAU

L’ Adoption en Refuge

 

Qu’est-ce qu’une démarche d’adoption en Refuge?

Quel est votre but en venant adopter en Refuge? 

 

La démarche d’adoption d’un chat en Refuge doit être un acte de SAUVETAGE.

  • Actuellement, nous sommes confrontés à de nombreuses exigences parfois de la part de futurs adoptants, qui veulent des chats bien précis (couleur, races) pour très peu de frais puisque nous prenons en charge un certain nombre d’actes vétérinaires et soins quotidiens, et ces frais d’adoption sont bien inférieurs aux frais engagés. Mais un Refuge n’est ni une ANIMALERIE, ni un SITE MARCHAND. 

Donc dans ce contexte d’exigences et de critères précis sur les chats, il ne faut pas venir en Refuge. 

  • Adopter un chat en Refuge est accepter d’adopter le chat tel qu’il est. Il arrive qu’on nous demande de prendre en charge des frais vétérinaires bien au-delà du temps légal sur le document d’adoption. Comme tout chat, il peut déclencher des symptômes. Là encore, il faut réfléchir à l’acte de SAUVETAGE. Nous ne sommes pas dans un système d’élevage et de vente. Une prise en charge vétérinaire est un coût important pour un Refuge car nous ne vivons que de dons. Cela signifie que nous ne pourrons pas forcément prendre en charge d’autres frais pour d’autres animaux. Donc êtes vous prêt à prendre en charge des frais possibles si cela arrive? 
  • Par ailleurs, nous ne pratiquons pas l’adoption de chatons ou de juniors pour des personnes autour de 70 ans. Nous sommes confrontés régulièrement à l’abandon de trop de chats de quelques années ou encore chatons car il remuent trop, font trop de bêtises (!) ou quand les personnes sont hospitalisées ou décèdent, le chat est de suite amené au refuge alors que la famille avait dit s’engager s’il arrivait quelque chose à la personne… Nous ne pouvons plus accepter de tels comportements, traumatisants pour un chat qui a été auprès d’une personne au quotidien et qui se retrouve dans une chatterie, sans comprendre et se laissant dépérir malgré tous nos soins. Les projets de loi, de janvier 2021, tendent notamment vers l’instauration d’un mandat de protection animale en cas de décès, d’hospitalisation et de départ en EHPAD. 
  • Pour des personnes d’un certain âge, il est préférable de penser faire le sauvetage d’un chat de plusieurs années, tout aussi adorable qu’un chaton. 

En adoptant un chat, vous vous engagez sur un long terme : un chat peut vivre 20 ans. Donc, avez-vous pensé à :

  • que ferez-vous de celui-ci quand vous partirez en vacances ?
  • si votre chat est malade, aurez-vous la possibilité de payer les soins vétérinaires ?
  • qui changera la litière du chat ?
  • si vous avez un projet d’enfant, garderez-vous le chat ?
  • beaucoup de chats sont abandonnés pour des problèmes d’allergie, avez-vous pensé à cela ?
  • si vous ne pouvez pas le garder, qui le prendra en charge? votre entourage voudra-t’il s’en occuper?
Donc, il faut se poser toutes ces questions avant de s’engager.

Les conditions d’adoption :

  • Etre majeur.
  • Présenter un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois et une pièce d’identité.
  • Répondre au questionnaire d’adoption.
  • S’engager à communiquer au plus vite ses nouvelles coordonnées de domicile ou de téléphone en cas de changement
  • En cas de perte : avertir la S.P.A., le fichier (l’ICAD au 0810 778 778), la fourrière, la police municipale.
  • Participer à l’adoption : une somme forfaitaire est demandée à l’adoption. Elle ne représente pas le coût réel de l’animal adopté.

La S.P.A. ne fait pas de profit avec ses adoptions.
Les frais engagés sont bien plus importants que le montant de la participation forfaitaire.

La participation forfaitaire :

    
Identification (puce électronique)x  
    
Vaccination (primo-vaccination) non obligatoire  
Vermifugex  
Anti-pucesx  
Soins courants – soins vétérinairesx  
Stérilisationx  
Participation forfaitaireNous consulter  

UN ANIMAL ADULTE PART IDENTIFIE  ET STÉRILISÉ DU REFUGE.

ATTENTION :
Nous mettons tout en œuvre pour que l’animal soit en bonne santé au moment de l’adoption mais il arrive parfois que celui-ci déclare une maladie après adoption. Après 7 jours d’adoption, si le chat est malade, nous déclinons toute responsabilité.

L'adoption d'un chaton

Ce qu’il faut savoir : 

Demandes fréquentes :

1 – « adopter un chaton le plus petit possible, pour l’habituer… »

2 – « adopter un chaton pour tenir compagnie à son autre chat… »

3 – « adopter un chaton puis voir ensuite pour en adopter un autre… »

4 –  » adopter un chaton pour ses parents de plus de 70 ans… »

Or, ce sont de fausses idées :

1- L’adoption ne doit pas se faire avant l’âge de 3 mois, âge des différents sevrages.

  • une adoption avant cet âge peut perturber le bon développement du chaton, entraînant différents troubles et souffrances. 
  • habituer le chaton à un nouvel environnement n’a rien à voir avec l’âge.

2 – Adopter un chaton pour son autre chat n’est pas une bonne idée :

  • le chat adulte ne demande pas la présence d’autres congénères ; c’est une demande avant tout de l’humain ;
  •  il supporte souvent difficilement l’arrivée d’un chaton au comportement qui le fait fuir et il peut aller s’installer ailleurs, ou développer des phénomènes d’angoisse. 

3 – Si vous pensez adopter un chat puis voir l’année suivante pour un autre, il est préférable d’adopter d’emblée 2 chatons d’une même fratrie qui s’entendront d’emblée, qui ne s’ennuieront pas.

  • Amener un nouveau chat après plusieurs années s’avère souvent très compliqué et peu recommandé.

4 – Même si les personnes de plus de 70 ans sont en forme :

  • un chaton joue, court, est dynamique et bouge beaucoup, au risque de faire tomber les personnes. Les abandons de chatons de personnes de cet âge sont fréquents car ils s’aperçoivent de leur erreur.
  • Il faut également penser à la longévité du chat, donc qui le prendra en charge si les personnes sont hospitalisés ou autres… Là encore, c’est un facteur d’abandon fréquent au refuge. 
  • donc l’adoption d’un chaton n’est pas une bonne idée ; il faut préférer un chat de plusieurs années, qui sera calme et aimera être câliné et chouchouté. Etant régulièrement confrontés à cette cause d’abandon et pour éviter une augmentation des abandons, nous ne faisons pas d’adoption de chatons dans ce contexte. 

Avant l’adoption d’un chaton, un questionnaire vous sera posé afin que les conditions soient optimales pour accueillir le chaton. Nous nous donnons le droit de refuser le chaton si le contexte ne convient pas. 

Conditions d’adoption d’un chaton :

  • prendre connaissance des conseils ci-dessus « l’adoption d’un chaton »,
  • répondre au questionnaire, 
  • être majeur,
  • présenter un justificatif de domicile (de moins de 3 mois) et une pièce d’identité,
  • participer à l’adoption : une somme forfaitaire est demandée ; elle ne représente pas le coût réel des frais engagés pour prendre en charge le chaton (soins vétérinaires et soins quotidiens), 
  • nous prenons en charge l’identification, la stérilisation, le « déparasitage » (anti-puces et vermifuge), les soins courants et vétérinaires. (la vaccination n’est pas obligatoire).