INFOS COVID :

Il n’y a pas de ‘visite-promenade’ dans le refuge ; seules les personnes ayant un projet d’adoption peuvent entrer sous certaines conditions :

– prise de rendez-vous au préalable, 

– les gestes barrière (port du masque bien positionné – lavage des mains au gel hydroalcoolique) doivent être respectés,

– nous ne prenons plus le linge (couvertures, plaids, etc…), 

– nous acceptons les dons alimentaires sous conditions (il est préférable de nous contacter auparavant au 06 36 05 96 77).

Merci de respecter cette réglementation pour le bien de nos animaux et la santé de l’équipe. 

      La S.P.A. de Chartres et d’Eure et Loir « Refuge des Acacias », fondée en 1933, est une association loi 1901, reconnue d’intérêt général. Elle est une association indépendante, locale et autonome.

Elle est adhérente de la Confédération Nationale Défense de l’Animal, laquelle regroupe 260 refuges indépendants, répartis sur l’ensemble du territoire national, constituant ainsi le plus grand réseau français de protection des animaux.

Ensemble, nous militons pour faire reconnaître à l’animal la place qui lui est due dans la société. Et au quotidien, nos Refuges constituent un réseau de défense, d’aide et d’hébergement aux animaux en difficulté.

S.P.A. de Chartres et d’Eure et Loir,
Refuge ‘Les Acacias’
Mondonville – 28300 AMILLY

(02 37 21 60 01)

CHENIL ouvert tous les jours :

14h – 17h

 

 

CHATTERIE  du lundi au samedi :

14h30 – 17h

(06 36 05 96 77)

FERMEE LE DIMANCHE

fb (officiel) –:

SPA.Chartres.refuge.les.acacias.Amilly

       L’association ne vit qu’avec les dons, legs et donations de généreux donateurs. Contrairement à ce que l’on croit : la S.P.A. de Chartres est totalement indépendante de la S.P.A. de Paris. Si vous souhaitez faire un don à notre S.P.A., n’oubliez pas de préciser le nom, sinon le don sera versé à la SPA de Paris et nous n’aurons pas votre don.

       Adhérer à la S.P.A. de Chartres et d’Eure et Loir, c’est aider à faire vivre notre refuge :

  • soigner,
  • nourrir,
  • héberger les animaux,
  • participer à l’entretien et à la rénovation.     

Actualités

Missions

Sa mission essentielle est de venir en aide aux animaux en difficultés, abandonnés, perdus ou maltraités.

Elle répond aux situations de détresse des animaux par la capture des animaux abandonnés dans la nature, par la prise d’animaux dans les cas de maltraitance et de cruauté…

Les situations sont nombreuses mais dans tous les cas, elle agit pour la sauvegarde des animaux.

Elle participe aux actions nationales en faveur de la reconnaissance de l’animal et sa défense.

Afin d’éviter la prolifération des animaux, elle a une politique de stérilisation ou de castration des animaux errants.

(code rural et loi de 1999)

 

 

 

 

Un contrat a été mis en place depuis plusieurs années avec la ville de Chartres pour l’identification et la stérilisation de la population féline errante. Chaque année, plusieurs campagnes de stérilisation sont réalisées. 

Elle fait des enquêtes lorsqu’il y a un signalement de mauvais traitement, de maltraitance… Cependant, elle n’a aucun pouvoir aux domiciles. L’intervention ne peut se faire sans l’aide des pouvoirs publics (mairie – police).

Elle peut apporter des aides ponctuelles à des particuliers uniquement sur le plan nourriture de leurs animaux (sous conditions). 

Des manifestations et des collectes de type opération ‘caddies’ sont organisées pour aider le Refuge à subvenir à ses besoins très importants (nourriture, litière, accessoires) et sensibiliser le public à la protection et à la défense animale.

Une fourrière n’est pas un refuge ni une association de protection animale ; notre refuge SPA a une mission de protection animale et est totalement indépendant de la fourrière. 

Pour connaître le statut de la fourrière de votre choix, consultez le site de votre préfecture. 

Des textes de lois précis régissent les fourrières. Elles doivent prendre en charge tout animal errant et trouvé, via la mairie.  

La fourrière n’est pas un refuge donc elle ne peut disposer des animaux qu’elle détient. Elle doit les proposer aux instances ayant cette appellation ‘refuge -spa’ ou des associations habilitées.  

Alors que nous n’avons aucun budget de fonctionnement et ne vivons que de la générosité de donateurs, la fourrière est « un service public ou privé, financé par les communes, qui relève des collectivités territoriales » contrairement à un Refuge SPA qui est « un établissement à but non lucratif géré par une association de protection des animaux désignée à cet effet par le préfet… « (art. L. 214-6 du CRPM).

Toute commune, selon la loi, a le devoir de prendre en charge les animaux trouvés et errants sur son territoire ; elles sont responsables ; elles se doivent de passer contrat avec une fourrière de leur choix  ou d’organiser un service sur leur agglomération, pour prendre en charge tout animal trouvé et errant.